Chávez veut une police sur le modèle de Cuba

En divulguant cette affirmation il a comparé la situation du Vénézuéla avec celle de Cuba, pays où il assure « qu’il est très rare de constater qu’il y a eu un crime ou un homicide ». « Les Cubains ont un autre mode de vie, qui n’est pas de consommer, d’ambitionner à la richesse matérielle, qui porte beaucoup de gens à la délinquance, par la perte des valeurs, comme le respect de la vie » a déclaré Hugo Chávez.

La nouvelle police nationale sera créée par un décret de loi dans le cadre des pouvoirs législatifs extraordinaires accordés au président jusqu’à la mi 2008 par l’Assemblée Nationale.

Le dirigeant Hugo Chávez a appelé « les Conseils communaux de chaque quartier » à organiser et créer leur propre police qui sera équipée et sera formée par des experts de la policie nationale. Pour Chávez la racine du problème n’est pas la police, même. « Il faudra transformer la policier et faire une police nationale et c’est vers cette direction que nous allons. C’ est un sujet qui préoccupe la famille vénézuélienne « . Chávez a souligné que la délinquance est une des constantes des villes de « tout les pays », spécialement celles des Etats-Unis, où les délinquants, a t-il souligné, « ils n’utilisent pas de petits revolvers, mais des canons et des mitrailleuses et mitraillent jusque dans les collèges ». Une fois de plus Hugo Chávez s’affirme comme le digne successeur de Fidel Castro dont il entend maintenant copier le modèle de police « populaire » dont est doté chaque CDR de quartier (comité de défense de la révolution).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.