Le parlement européen condamne la suspension des sanctions contre Cuba

Dans le rapport du Parlement, dont le rapporteur est le député irlandais du Groupe Populaire Européen Simon Coveney, on demande en outre « au gouvernement de Cuba de reconnaître le droit à la liberté d’expression et de réunion, et qu’il rétablisse le moratoire officieux sur la peine de mort ».

Les 25 pays de l’UE ont décidé en janvier 2005 la  » suspension temporaire  » de toutes les sanctions diplomatiques » en vigueur contre Cuba depuis juin 2003. Ces sanctions ont été adoptées à la suite des condamnations contre 75 dissidents et jounalistes et l’exécution de trois jeunes gens qui avaient tentés de détourner un bateau pour s’enfuir en Floride.

Ces sanctions comprenaient notamment la restriction des visites officielles de haut niveau à Cuba, la réduction de la participation européenne les actes culturels dans l’île et l’invitation des représentants de l’opposition cubaine aux festivités nationales des ambassades de l’UE à La Havane.

Le document parlementaire  » condamne une fois de plus l’application de la peine de mort à Cuba » au bout d’une série d’années pendant lesquelles les exécutions avaient été suspendues. De même, il exige la libération immédiate des opposants au régime.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.