Records de chaleur et inondations à Cuba

Selon l’Institut de Météorologie de Cuba, cette température a été
atteinte vers 14H30 (18H30 GMT), en franchissant le
précédent record de 36 degrés, établi le 21 juin le 2004.

 »Je ne veux pas voir quand arrivera août », est le commentaire le plus
habituel dans les rues de La Havane, entre les habitans en sueur,
qui essayent de fuir l’expososition directe des rayons solaires.

Cette hausse remarquable de la température a obéi à la
présence d’un flux d’air humide et chaud du sud, en provenance de la mer Des
Caraïbes, en combinaison avec la faiblesse des vents et la radiation
solaire intense de ce début de mois de juin, ont expliqué les spécialistes au journal
du parti communiste cubain, Granma.

Les prévisions quotidiennes de cette institution prévoient des
records de 35 degrés pour la zone est du pays, la plus chaude de
l’île, et pour les territoires intérieurs, où les hautes
températures ne sont pas allégées par la présence de la mer.

La sensation de chaleur est rendue plus grande par les hauts niveaux
d’humidité dans l’atmosphère, autour de 90%, ainsi que par les
coupures électriques fréquentes qui dans ces jours affectent l’île,
et qui rendent impossibles de recourir à certains moments aux ventilateurs et aux appareils d’air conditionné.

 »Le temps continuera chaud avec des températures maximales dans
l’après-midi entre les 32 et 35 degrés Celsius. Dans la nuit ils
oscilleront entre les 26 et 29 degrés Celsius », a indiqué l’Institut de
Météorologie dans ses prévisions.

La Havane s’est aussi reveillée sous des averses torrentielles, qui ont
empêché beaucoup de personnes d’aller à leurs centres de travail
et ont provoqué des problèmes dans le transit de véhicules, étant
donné les inondations de certaines rues.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.