skip to Main Content

Cuba, une histoire violente

C’est peu dire que l’histoire de Cuba est riche en épisodes violents et conflictuels : rarement la colonisation et la décolonisation d’un pays auront suscité autant de batailles et d’amertume de part et d’autre. Des épisodes sanglants opposent d’abord les conquistadores espagnols aux Indiens qui seront presque totalement exterminés, puis les Espagnols aux nationalistes cubains.

En savoir plus

La dictature de Batista et l’offensive castriste

Lorsque Batista se lance à l’assaut du pouvoir en plein milieu de la campagne électorale de 1952, Cuba traverse une période d’instabilité marquée par la corruption omniprésente et surtout la collusion entre les partis politiques et les gangs armés. La Havane se réveille alors régulièrement avec des coups de feu tirés au petit jour et des cadavres anonymes roulant dans les caniveaux. Il n’est donc guère surprenant de constater le peu de résistance que rencontre Batista après son coup d’État : la police disperse quelques manifestations sporadiques, notamment à l’université. Les communistes du PSP (Parti social populaire) protestent mollement : proches de Batista ils ont soutenu son gouvernement de 1940 à 1944, allant même jusqu’à accepter un portefeuille (confié à Carlos Rafael Rodriguez, qui sera plus tard ministre de Castro).

En savoir plus

Cuba, essai de chronologie

1492 découverte de Cuba par Christophe Colomb
1868-1878 première guerre d’indépendance
1886 abolition de l’esclavage
1895-1898 deuxième guerre d’indépendance, intervention américaine et défaite des espagnols
1898-1902 occupation américaine.
1906-1908 nouvelle occupation américaine
1933 renversement du dictateur Machado par le progressiste Grau San Martin
1934 premier coup d’État de Batista
1940 première constitution démocratique

En savoir plus
Back To Top