Nouvelle augmentation du déficit commercial à Cuba.

Le vice-ministre de commerce extérieur Antonio Luis Carricarte a annoncé que la balance commerciale a été composée à la fin de septembre 2005 de 23% d’exportations contre 77% d’importations. Il n’a pas donné de détails sur la valeur des volumes.

Le volume total opéré en 2004 avait été de de $7.500 millions.

Pour 2005 « les exportations montrent une certaine diminution, dû principalement à la diminution des ventes de sucre et leurs dérivés et à la diminution des prix du nickel sur le marché international, partiellement compensé par une hausse des exportations de tabac de 12%, ainsi que des produits non traditionnels (12%) », a déclaré Carricarte.
Par ailleurs, le ministre a aussi indiqué une augmentation des importations de 34%

Cuba est un des cinq fournisseurs de nickel les plus importants du monde. On extrait actuellement 76.900 tonnes de nickel chaque année, toutefois les cours pour le métal ont enregistré une baisse dans les derniers mois.

Le nickel est devenu une ressource majeure du commerce extérieur cubain et constitue 46% du total exporté, a dit Carricarte.

Quant au sucre, un produit lié à l’histoire de l’île, les autorités ont entamé une restructuration du secteur depuis 2002 avec la fermeture de la moitié des anciennes fabriques.

En 2005 on prévoit une récolte de 1.5 million de tonnes de sucre, contre de 6 à 8 millions dans les années 80.

Selon Carricarte, les destinations des exportations cubaines sont les mêmes que les années précédentes : La Hollande (28%), le Canada (20%), et le Vénézuéla (17%) ; ensuite l’Espagne (7%), la Chine (6%), la Russie (3%), la France (2%) et le Brésil (2%).
Les pays qui exportent vers Cuba sont le Vénézuéla (22%), la Chine (10%), l’Espagne (8%), le Canada (8%), la Hollande (7%), les Etats-Unis (5%), le Brésil (4%), suivis du Vietnam, l’Italie et le Japon avec 3% chacun.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.