Fidel Castro qualifie Israël d’Etat "pro-nazi"

Dans son discours de plusieurs heures à l’université de La Havane, Fidel Castro a analysé la situation internationale et les « dernières nouvelles » autour de la découverte de prisons clandestines américaines et de la CIA installées à l’étranger. « C’est une honte pour le monde », a déclaré Castro.

Fidel Castro a aussi violemment attaqué Israël, qualifiant le pays dirigé par Ariel Sharon de « pro-nazi ». Les raisons de cette attaque tiennent sans doute au fait qu’Israël a été le seul pays (avec les Etats Unis) à voter contre la levée de l’embargo américain sur Cuba à l’ONU.

« Il y a peu de temps ont été publiées des nouvelles comme quoi le Gouvernement de ce pays (USA) avait des prisons secrètes dans des pays de l’est de l’Europe, ceux-là même qui votent contre Cuba dans la Commission des droits de l’homme de Genève », a déclaré Castro, en assurant que personne « n’a été torturé à Cuba depuis le triomphe de la révolution ».

Le dirigeant cubain a souligné que pendant un vote passé à l’ONU il y a eu une condamnation massive de l’embargo que maintient Washington contre La Havane. Seul Israël s’est rangé aux cotés des Etats Unis contre Cuba.

« Un grand complice de ce bandit (USA) est l’Etat pro- nazi d’Israël », a déclaré Castro en qualifiant de « holocauste » la situation en Palestine.

Les termes exacts utilisés par Castro (rapportés par AP) sont les suivants : « Gran cómplice de ese bandido (EEUU) es el Estado pro-nazi de Israel »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.