skip to Main Content

L’éternité de l’instant, de Zoé Valdés

Zoé Valdés revient en grande forme avec ce roman qui retrace l’épopée sur plusieurs générations d’une famille chinoise immigrée à Cuba au début du siècle. Le personnage principal est inspiré du propre grand père (maternel) de l’auteur.

Dans cette longue histoire d’exil et de séparation, une histoire déjà bien cubaine, Zoé Valdés part à la recherche de ses origines et s’empare de la mythologie chinoise pour en faire une nouvelle source d’inspiration.

C’est peut-être aussi pour elle une manière de conjurer le sort qui la relie pour toujours à son île maudite : retrouver une partie de son passé dans un pays lointain.

Cette nouvelle escapade qui passe par les caravanes de contrebandiers des déserts chinois, un trafficant d’esclaves pour le compte d’une hacienda mexicaine avant de se terminer à La Havane, resitue Zoé Valdés dans ce qu’elle a de meilleur.

Présentation de l’éditeur

Lola est la petite-fille préférée de Maximiliano Megia, et c’est uniquement pour elle qu’il accepte de rompre le silence dans lequel il s’est réfugié depuis que sa femme a quitté Cuba, le laissant seul avec ses cinq enfants. Son histoire débute en Chine : né de l’union très heureuse d’un célèbre chanteur d’opéra traditionnel, Li Ying, et de Mei, une jeune calligraphe, Maximiliano – Mo Ying de son vrai nom – est doté d’une intelligence et d’une sensibilité rares. Mais lorsque sa famille reste sans nouvelles de son père, parti à l’étranger comme des milliers de Chinois au début du XXe siècle pour échapper à la misère, Mo Ying s’exile à son tour pour essayer de le retrouver. Après bien des péripéties, devenu Maximiliano Megia au Mexique, il débarque à Cuba…

L’éternité de l’instant constitue une nouvelle preuve éclatante du talent romanesque de Zoé Valdés. Dans une foisonnante mosaïque d’histoires et d’aventures, son pouvoir d’évocation est mis au service d’une émouvante quête d’identité et de sens.
Zoé Valdés revient en grande forme avec ce roman qui retrace l’épopée sur plusieurs générations d’une famille chinoise immigrée à Cuba au début du siècle. Le personnage principal est inspiré du propre grand père (maternel) de l’auteur.

Poète, romancière et scénariste, Zoé Valdés est née en 1959 à La Havane. Interdite de séjour à Cuba depuis 1995, elle vit à Paris. Elle a reçu les plus importantes distinctions littéraires en Espagne et ses livres sont traduits dans de nombreux pays. L’éternité de l’instant est son sixième livre aux Éditions Gallimard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top