A Londres, l’heure des questions stratégiques pour une OTAN septuagénaire



Les turbulences internes sont fortes, en raison du désintérêt des Etats-Unis, de l’attitude de la Turquie et des déclarations de Macron sur la « mort cérébrale » de l’Alliance.


Source link

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.