Connect with us

Amériques

L’ambassade américaine en France rattrapée par le mystérieux syndrome de La Havane

Published

on

Récit Article réservé à nos abonnés Pertes de mémoire, vertiges… L’ambassade américaine en France rattrapée par le mystérieux syndrome de La Havane Apparu à Cuba en 2016, ce mal dont la cause reste inconnue frappe des personnels diplomatiques américain et canadien à travers le monde. Attaque aux ultrasons ou psychose collective, les services de renseignement sèchent. Un premier cas présumé, recensé cet été à Paris, vient d’être révélé.

Source link

Continue Reading
Click to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Amériques

Cuba : au moins vingt-deux morts en raison d’une explosion dans un célèbre hôtel de La Havane

Published

on

Plusieurs dizaines de personnes sont également blessées. Selon la présidence cubaine, les premières constatations révèlent « que l’explosion a été provoquée par une fuite de gaz ».

Au moins vingt-deux personnes ont été tuées, vendredi 6 mai, en raison de la forte explosion, sans doute due à une fuite de gaz, qui a partiellement détruit l’hôtel Saratoga, dans le centre de La Havane, à Cuba. Quatre cadavres ont été sortis des décombres en début de soirée, a rapporté le journal télévisé, une heure après l’annonce d’un bilan officiel faisant état de dix-huit morts, dont un enfant, et de plus de cinquante blessés.

Les autorités ont affirmé que des survivants se trouvaient sous les décombres et ont envoyé une brigade canine pour les chercher, notamment une femme avec laquelle les secouristes ont été en contact. « Jusqu’à présent, il y a soixante-quatorze blessés, dont malheureusement dix-huit sont morts », a déclaré lors d’une conférence de presse Julio Guerra, chef des services hospitaliers du ministère de la santé.

La présidence cubaine a évoqué un bilan de soixante-quatre blessés et dix-huit morts. Un peu plus tôt, Miguel Garcia, le directeur de l’hôpital Calixto-Garcia, où une partie des blessés sont soignés, avait signalé que onze d’entre eux se trouvaient « dans un état extrêmement grave ».

« Un enfant de 2 ans est en train d’être opéré d’une fracture du crâne », avait expliqué Miguel Hernan Estévez, directeur de l’hôpital Hermanos-Ameijeiras. De son côté, le premier secrétaire du Parti communiste à La Havane, Luis Antonio Torres Iribar, avait précisé à la mi-journée que « treize personnes [étaient] portées disparues » et estimé qu’il était « possible que d’autres personnes soient coincées » sous les décombres. Aucun étranger ne figure apparemment parmi les victimes, selon les autorités.

Source link

Continue Reading

Amériques

Cuba : 31 morts, dont une Espagnole, en raison d’une explosion dans un célèbre hôtel de La Havane

Published

on

Les secouristes cubains tentaient de retrouver des survivants dans les étages souterrains de cet établissement emblématique de La Havane, soufflé par une explosion probablement due à une fuite de gaz.

Les secouristes cubains tentaient, samedi 7 mai, de retrouver des survivants dans les étages souterrains de l’Hôtel Saratoga, établissement emblématique de La Havane, soufflé la veille par une puissante explosion, qui a fait, selon un bilan établi le 8 mai, 31 morts. Quatre enfants et adolescents figurent parmi les victimes de cette explosion, probablement due à une fuite de gaz. Sur les 24 personnes hospitalisées, sept sont déclarées dans un état critique, six dans un état grave et onze moins sévèrement atteintes.

Parmi les victimes se trouve une touriste espagnole de 29 ans qui se promenait près de l’hôtel, son époux également espagnol étant grièvement blessé. « Des nouvelles tragiques nous parviennent de Cuba », a tweeté le premier ministre espagnol, Pedro Sanchez : « Une touriste espagnole est décédée et un autre citoyen espagnol est gravement blessé après l’explosion de l’Hôtel Saratoga. Toute notre affection aux familles et à toutes les victimes et blessés. Tout notre soutien aussi au peuple cubain. »

Si aucun touriste ne se trouvait à l’intérieur de l’hôtel Saratoga, fermé depuis deux ans en raison de la pandémie, des ouvriers et employés étaient en train de préparer sa réouverture après travaux, prévue mardi prochain. « Au moment de l’accident, 51 employés travaillaient dans le bâtiment (…), dont onze sont décédés d’après ce que l’on sait pour l’instant, treize sont portés disparus, six sont hospitalisés et le reste a réussi à sortir à temps », a expliqué lors d’une conférence de presse Roberto Enriquez Calzadilla, porte-parole du groupe touristique Gaviota.

Les recherches dans les étages supérieurs de l’immeuble n’ont permis de trouver ni corps ni survivants, a rapporté un pompier sur place. Elles se concentrent désormais dans les deux étages souterrains, dont l’accès est compliqué par la grande quantité de gravats, a constaté un journaliste de l’Agence France-Presse (AFP).

Source link

Continue Reading

Amériques

Cuba : un nouveau bilan fait état de quarante-deux morts dans l’explosion d’un hôtel de La Havane

Published

on

Sur les cinquante et un employés présents au moment du drame, vingt-trois ont été tués, trois restent hospitalisés, vingt-deux sont sortis de l’hôpital et trois sont portés disparus.

Le bilan de la violente explosion accidentelle au gaz, qui a soufflé, vendredi 6 mai, le célèbre hôtel Saratoga de La Havane est passé, mardi 10 mai, à quarante-deux morts, selon le ministère de la santé. En fin d’après-midi, dix-sept personnes étaient encore hospitalisées.

Dans la matinée de lundi, les services de secours avaient annoncé avoir sorti quatre corps des décombres de l’hôtel, ce qui portait alors le bilan à trente-cinq morts. Les quatre corps retrouvés sont ceux d’employés de l’hôtel, selon l’Agence de presse cubaine (ou ACN, pour Agencia cubana de noticias, en espagnol).

Selon le ministère du tourisme, cinquante et un employés se trouvaient à l’intérieur du bâtiment lorsque l’explosion s’est produite, apparemment causée par une fuite de gaz, alors que l’hôtel était approvisionné par un camion-citerne. Parmi les employés présents au moment du drame, vingt-trois ont été tués, trois restent hospitalisés et vingt-deux ont pu sortir de l’hôpital, a précisé mardi en conférence de presse Roberto Enrique Calzadilla, délégué de l’entreprise touristique Gaviota, détenue par l’armée cubaine. Trois employés restent portés disparus : « deux serveuses et un cuisinier », a-t-il précisé.

Les recherches se poursuivaient, mardi en fin de journée, se concentrant dans les sous-sols de l’édifice, dont l’accès est compliqué par la présence de gravats. « C’est une étape très dangereuse, en raison de la concentration de débris et du risque d’effondrement », a précisé à la télévision d’Etat le colonel Luis Carlos Guzman, chef des pompiers.

Source link

Continue Reading

En ce moment