L’histoire de Cuba, en une page

C’est peu dire que l’histoire de Cuba est riche en épisodes violents et conflictuels : rarement la colonisation et la décolonisation d’un pays auront suscité autant de batailles et d’amertume de part et d’autre. Des épisodes sanglants opposent d’abord les conquistadores Espagnols aux indiens qui seront presque totalement exterminés, puis les espagnols aux nationalistes cubains. Cuba est la dernière colonie espagnole de la région des Caraïbes à obtenir, non sans mal, son indépendance en 1898. Le départ des espagnols coïncida alors avec le débarquement des Américains, éphémères alliés avant de transformer à leur tour en puissance occupante.

La révolution de 1959 mettra certes un terme à l’hégémonie américaine, mais sans pour autant donner à Cuba sa véritable indépendance. A peine débarrassé de Batista, Castro se tourne vers le camp socialiste et transforme son île en satellite soviétique. Cuba devient un pion dans la guerre des nerfs que se livrent les deux super grands et il collectivise son économie à grand renfort de subventions accordées par le grand frère russe.

Après la chute de l’Union Soviétique et du COMECON, le désastre économique à Cuba atteignit des proportions gigantesques. En 1992, le niveau des échanges avec les pays de l’ex-COMECON représentait moins de 7% du niveau de 1989. Dans le même temps, le PNB cubain chuta de plus de 35%, les revenus par habitant de 39%, et les capacités d’achat à l’étranger chuta de 8.1 milliards de dollars à 2.2 milliards. Sans pétrole et par manque de matériel, l’agriculture cubaine fut décimée ; les coupures de courant étaient fréquentes, la faim et la sous-alimentation étaient répandues.

1492 découverte de Cuba par Christophe Colomb

1868-1878 première guerre d’indépendance

1895-1898 deuxième guerre d’indépendance, intervention américaine et défaite des espagnols

1953 échec de l’attaque de la caserne de la Moncada par Fidel Castro et ses hommes. Fidel Castro est arrêté et condamné. (26 juillet)

1 janvier 1959 Batista s’enfuit, victoire de Fidel Castro, l’armée rebelle entre à La Havane.

1962 Crise des fusées entre Cuba et les Etats Unis

1980 130 000 cubains s’enfuient par le port de Mariel. Ouvertures des marchés libres paysans.

1989 Affaire Ochoa : procès et exécution du général Ochoa et d’Antonio de la Guardia.

1990 début de la « période spéciale en temps de paix »

1994 crise des balseros : 30000 cubains quittent l’île sur des radeaux de fortune. Réouverture des marchés libres paysans.

1998 visite du Pape. Échec de la « zafra » : 3,2 millions de tonnes.

2003 mars – La répression s’accentue à Cuba : 75 dissidents et journalistes sont condamnés à de lourdes peines de prison.

2003 juin – Sanctions diplomatiques de l’Union Européenne contre Cuba.

2006 juillet – Fidel Castro hospitalisé est remplacé par son frère Raul Castro.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.