La Société Interaméricaine de Presse (SIP) proteste contre l’expulsion de journalistes à Cuba

La SIP, qui a son siège à Miami, a considéré que l’expulsion des
journalistes de Cuba, « est autre échantillon du manque de tolérance du
gouvernement cubain envers la liberté de presse « .

 »Nous Regrettons la décision du régime cubain qui non
seulement ne se contente pas de restreindre le libre accès de ses
citoyens à l’information, mais en outre essaye d’imposer à la
presse internationale son concept coercitif de la libeté d’informer », a dit le président de la Commission de Liberté Presse et
Information, Gonzalo Marroquín.

Entretemps, l’ambassade de Cuba en Italie a déclaré hier que les
deux journalistes italiens expulsés de l’île avaient  »des cartes
touristiques avec l’intention délibérée de violer les règles  »et
n’ont pas demandé visa de travail dans le but de provoquer un
problème diplomatique.

 »Aucun des deux correspondants rapatriés n’avait sollicité le visa
établi pour l’entrée dans la République de Cuba », indique la note,
qui rappelle que les autorités cubaines avaient déjà informé un
des journaux que les journalistes sans accréditation de presse ne
pourraient pas travailler, après avoir rejeté un premier journaliste envoyé
par Il Corriere della Sera sans visa.

Il est cependant de notoriété publique que les autorités cubaines n’accordent plus depuis plusieurs années, de visa de journalistes aux medias qu’ils estiment hostiles; obligeant ainsi les professionnels de l’information à se rendre à Cuba avec des visas de touristes. De cette façon, le gouvernement cubain se réserve le droit d’expulser quand bon lui semble, un journaliste dont le travail pourrait déranger les autorités cubaines.

Les autorités italiennes, ainsi que les représentants des moyens de
communication , ont vivement protesté ce week-end contre
l’expulsion de Cuba vendredi et samedi des journalistes Francesco
Battistini, de Il Corriere della Sera, et Francesca Caferri,
de la Repubblica.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.