Raul Rivero publie les poèmes écrits pendant sa détention à Cuba.

Raul Rivero, libéré en décembre 2004 pour raisons de santé, lira des poèmes de son livre plus récent, « Corazón sin furia »( « Coeur sans fureur  » ) (2005), publié en Espagne.

 » Ce ont des poèmes que j’ai composé dans un détroit cachot avec peu de lumière, et à la frontière de la mort », a commenté Rivero. « J’étai obligé d’écrire des poèmes d’amour, sur avertissement des gardiens de prison ; seulement s’ils ne contenaient pas de références politiques ou critiques à la prison, ils les laissaient sortir. Donc je dis toujours que le premier éditeur a été la Sécurité de l’État ».

Rivero, un des plus importants poètes de sa génération, a été condamné à 20 années de prison au printemps de 2003, accusé de menacer la sécurité nationale avec les articles qu’il diffusait à l’extérieur. Après une campagne internationale intense pour sa libération, il a été libéré pour raisons de santé en décembre 2004 et à quitté Cuba pour l’éxil en avril 2005.

C’ est sa première visite aux Etats-Unis, pendant laquelle il a pris la parole devant la 61e Assemblée Générale de la Société Interaméricaine de Presse (SIP), qui se tient cette semaine à Indianapolis.

Devant la convention de la SIP, organisation dont il est vice-président régional depuis 1998, Raul Rivero a réclamé l’appui des moyens de communication pour maintenir la mémoire des prisonniers politiques cubains et « mettre en échec l’oubli » que tente de leur imposer le régime de Fidel Castro.

Avant la lecture et le dialogue avec le public, Rivero recevra un hommage du Centre Littéraire de la Floride du Miami-Dade College, et sera décoré avec une médaille honorifique de l’institution académique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.