Quelle nation ? Quelle émigration ?

Au début du mandat du général Raúl Castro, quand il était encore confusement spéculé sur le retour de Fidel Castro en pouvant et l’utilisation des termes pragmatisme et réforme logeaient un léger espoir – vague, ingénue et, il est certain, mais en même temps une petite illusion presque désespérée a commencé à circuler le bruit qu’était presqu’imminente la conclusion d’une nouvelle réunion, au style des conférences précédentes, diplômés pomposamente « nation et Émigration » et tenues à La Havane, mais qui en effet auraient maintenant enfin un agenda plus complet et une vaste participation. Le bruit, qui n’a jamais pénétré au-delà de cercles étroits, est presque mort en naissant. À sa place, a mené à bien au Cuba une de tant de rencontres dans que ceux de de toujours – connus comme ´´el coro´´ même entre les sphères du pouvoir castrista- sont allé au rendez-vous et ont exposé la monserga de ´´abajo le bloqueo´´ et ´´liberen aux cinq héros antiterroristes condamnés par l’imperio´´. Autre fin une illusion et d’une nouvelle attente. Maintenant le gouvernement de La Havane ´´convoca´´ à à ce que ce sera un groupe choisi de résidents cubains aux Etats-Unis, et l’annonce concise paraît destiné à éclairer clair le fait que n’ont pas place de nouvelles illusions. Pour commencer, une explication nécessaire. À cette occasion il ne s’agit pas de quelques auteurs en parlant depuis La Havane, sur la nécessité impérieuse d’incorporer la littérature de l’exile ´´ dans le corpus de la littérature nacional´´ ; d’un chroniqueur en parlant pour « ouvrir la paroi » au tourisme de l’émigré ou d’experts qui incitent à préparer des paquets spéciaux de dissémination pour émigrés cubains résidants aux Etats-Unis. Ceci est appelé depuis le centre de commande. Il convient de considérer que tout manière ce qui précède…

View the original here:
Quelle nation ? Quelle émigration ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.