Le Mincom publie la liste des équipements de réseau sans fil à importer

LA HAVANE, Cuba. – Récemment, le ministère des Communications de Cuba (Mincom) a publié sur son site Web la liste des équipements sans fil « conformes aux spécifications techniques des résolutions 98 et 99 » destinés à être importés dans l’île.

À partir du 29 juillet prochain, « les personnes physiques pourront importer le matériel figurant dans la liste ». Dans la plupart des cas, il s’agit d’appareils fonctionnant dans les bandes de fréquences comprises entre 2400 et 2483,5 MHz et entre 5725 et 5850 MHz.

Liste des périphériques RLAN pour personnes physiques (Capture d’écran / Gracieuseté de l’auteur)

La note précise que ceux qui souhaitent importer un ordinateur ne figurant pas dans la liste doivent envoyer un courrier électronique à [email protected] pour leur demande, « en spécifiant la marque, le modèle et en joignant les spécifications techniques fournies par le fabricant ou le fournisseur. dans lequel sont détaillés, entre autres aspects, les bandes de fréquences dans lesquelles il fonctionne et la puissance de fonctionnement dans chaque bande « .

De même, vous devrez remplir un formulaire en ligne pour importer de l’équipement qui apparaît dans le registre.

Selon l’entité publique, « les dispositifs dont il est question dans ce document ne représentent qu’une petite partie de l’univers de ces moyens, empruntés à ceux qui sont couramment importés dans le pays », une déclaration difficile à comprendre car les lois en vigueur interdisent, pendant des années, l’entrée dans le pays des équipements sans fil.

D’autre part, l’en-tête de la note sur la page principale contient un lien qui ne mène nulle part et une erreur dans l’énumération des résolutions.

« Ce sont des appareils d’intérieur, c’est-à-dire uniquement pour l’intérieur de la maison. Je ne vois dans la liste ni Microtik ni Nanostation m5 « , a déclaré Alejandro Chamizo, membre du réseau S-Net.

L’annonce des nouvelles résolutions a suscité une certaine agitation dans les réseaux sociaux, principalement des membres de S-Net, le plus grand réseau de rues de Cuba, qui s’opposent à l’adoption de ces mesures. L’application de ces lois laisserait ce réseau « clandestin » dans un vide juridique.

Bullet, appareil non conforme à la nouvelle réglementation (photo gracieuseté de l’auteur)

S-Net utilise des équipes de grande puissance responsables de l’intégration des soi-disant piliers (municipalités) et compte plus de 40 000 utilisateurs qui attendent toujours la destination de leur réseau, qu’ils utilisent principalement pour lire et partager des fichiers. Ce réseau n’a pas de connexion Internet.

Traduit de l’espagnol à partir de :

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.