skip to Main Content

Noël bientôt à Cuba ?

La tempête tropicale Noël a quitté l’île d’Hispaniola et se situe entre le nord de Cuba et les Bahamas centrales.

Le Nord d’Haïti restait sous la menace des pluies diluviennes engendrées par la tempête Noël dans la nuit de lundi 29 à mardi 30. Des avis de tempête sont en cours pour les Bahamas centrales et du sud-est, pour la côte nord d’Haïti, de Gonaïves à la frontière nord avec la République dominicaine ainsi que pour les îles Turks & Caicos et pour les provinces de Guantanamo, Holguin, Camagüey et Las Tunas à Cuba.

En passant sur la République dominicaine, dimanche 28, la tempête a fait 11 morts et 13 disparus selon un bilan dévoilé lundi 29. En Haïti, la Protection civile a fait savoir qu’elle n’avait pas encore enregistré de pertes humaines. Toutefois, des maisons ont été détruites notamment dans le sud-est, le nord et le centre. L’alerte rouge a été déclenché et les aéroports ainsi que le trafic maritime a été suspendu au moins jusqu’à mardi 30.

A Cuba, les autorités sont en train de préparer  des marchandises et des équipements médicaux en prévision d’une  éventuelle évacuation dans les provinces de l’est. Cuba a été frappée en 2005 par l’ouragan Dennis, provoquant 16 morts et des pertes de 1.400 millions de dollars et par Wilma, qui a provoqué des inondations graves à La Havane, avec 704.2 millions de dollars de dégâts; et a reçu l’influence indirecte Rita et de Katrina.

Indirectement, Wilma a fait trois morts à Cuba, trois touristes tués dans l’accident de leur autobus qui a heurté une voiture alors qu’ils regagnaient La Havane dans le cadre des opérations d’évacuation.

Un total de 560.000 personnes, dont 250.000 dans la province occidentale de Pinar del Rio, ont été évacuées avant le passage de Wilma.

A chaque fois qu’un ouragan passe sur La Havane, des centaines d’immeubles et de maisons s’effondrent dans les quartiers populaires de Centro Havana et de la vieille Havane. Après 50 années de socialisme, la capitale cubaine est un champ de ruine, et les conséquence de la météo peuvent être très pénibles pour les Cubains qui subissent souvent des conditions de logement très précaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top