Connect with us

Amériques

Cuba appelle à l’aide pour faire face à l’incendie d’un dépôt pétrolier

Published

on

Le feu a pris vendredi soir quand la foudre a frappé l’un des réservoirs du dépôt pétrolier. Au petit matin, il s’est propagé à un deuxième réservoir.

Cuba a demandé l’aide « de pays amis » pour faire face au gigantesque incendie d’un dépôt pétrolier dans la banlieue de Matanzas, ville de 140 000 habitants à 100 kilomètres à l’est de La Havane. L’incendie s’est déclaré vendredi soir quand la foudre a frappé l’un des réservoirs du dépôt pétrolier. Au petit matin, le feu s’est ensuite propagé à un deuxième réservoir.

Au moins une personne a été tuée, 17 sont portées disparues et 121 blessées – 5 sont dans un état critique, 3 dans un état très grave et 28 sérieusement atteintes, selon un dernier bilan communiqué sur le compte Twitter de la présidence.

Parmi les blessés figure le ministre de l’énergie, Livan Arronte. Les disparus sont des pompiers « qui se trouvaient dans la zone la plus proche de l’incendie » lorsqu’une explosion a eu lieu. Quelque 1 900 personnes ont été évacuées de la zone sinistrée.

Elier Pila, météorologue cubain, a publié des images satellites de la zone, sur lesquelles se distingue un dense panache de fumée noire se déplaçant du point de l’incendie vers l’ouest et atteignant l’est de La Havane. « Ce panache peut atteindre près de 150 kilomètres de long », a écrit M. Pila sur son compte Twitter.

Source link

Continue Reading
Click to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Amériques

L’exode en Espagne des derniers journalistes indépendants de Cuba

Published

on

Ils s’appellent Abraham, Luz ou Alejandro. Ils ont participé à la création des premiers sites d’information en ligne de Cuba lorsque Internet s’est développé sur l’île, il y a moins de dix ans. Ces derniers mois, les derniers journalistes indépendants qui résistaient encore au harcèlement du régime ont presque tous pris le chemin de l’exil.

(suite…)
Continue Reading

Amériques

L’ambassade américaine à Cuba va reprendre la délivrance de visas, après cinq ans d’interruption

Published

on

Le consulat américain à La Havane, fermé en 2017, avait rouvert en mars 2022 et avait repris la délivrance de visas en mai, mais de manière limitée. Cuba connaît un exode migratoire sans précédent.

L’ambassade des Etats-Unis à Cuba a annoncé mercredi 21 septembre la « reprise totale » de la délivrance de visas à partir de 2023, après presque cinq ans d’interruption. Cette annonce intervient alors que l’île connaît un exode migratoire sans précédent et qu’elle traverse sa pire crise économique en trente ans, sous les effets conjugués des conséquences de la pandémie et du renforcement des sanctions des Etats-Unis.

« Au début de 2023, l’ambassade des Etats-Unis à La Havane va relancer en totalité la délivrance des visas pour les émigrants, une première depuis 2017 », a annoncé la représentation diplomatique dans un communiqué. Fermé depuis 2017 en raison de supposées « attaques acoustiques » ayant provoqué des problèmes de santé chez des diplomates, le consulat américain avait repris la délivrance de visas en mai, mais de manière limitée.

Depuis la fermeture du consulat, l’obtention d’un visa pour les Etats-Unis était devenue pour les Cubains une course d’obstacles, avec l’obligation de passer par un pays tiers, à leurs frais, pour faire leur demande. Pour l’ambassade américaine, la reprise complète de la délivrance de visas doit permettre de « faciliter une migration sûre, ordonnée, humaine et régulière ».

Nombre de Cubains cherchent à émigrer à tout prix, certains par la mer, mais la majorité tentent de rallier les Etats-Unis par voie terrestre, via l’Amérique centrale. Selon la police des frontières américaines, 198 000 Cubains sont entrés clandestinement aux Etats-Unis au cours des onze derniers mois, un record – les deux précédentes crises migratoires avaient vu fuir 100 000 Cubains en 1980 et 45 000 autres en 1994.

Source link

Continue Reading

Amériques

Le Guatemala intercepte 400 migrants en provenance du Venezuela, de Cuba et d’Haïti

Published

on

Les migrants, dont des enfants et des femmes enceintes, ont été interceptés par la police au poste-frontière de Corinto, selon la porte-parole de l’Institut guatémaltèque des migrations.

Les autorités guatémaltèques ont arrêté, samedi 24 septembre, quelque 400 migrants à la frontière avec le Honduras, des citoyens du Venezuela, de Cuba et d’Haïti pour la plupart d’entre eux, qui tentaient de rejoindre les Etats-Unis, selon Alejandra Mena, porte-parole de l’Institut guatémaltèque des migrations (IGM).

Les migrants, dont des enfants et des femmes enceintes, ont été interceptés par la police au poste-frontière de Corinto, dans le département d’Izabal, à l’est du pays, a-t-elle ajouté, précisant :

« Ce sont pour la plupart des personnes de nationalité vénézuélienne, haïtienne et cubaine. Les mineurs et les femmes enceintes bénéficient d’une attention prioritaire. »

Le gouvernement a activé un protocole de prise en charge des migrants après les avoir localisés, car, selon l’IGM, un autre groupe important pourrait entrer de la même manière sur le territoire guatémaltèque depuis le Honduras dans les prochaines heures.

Source link

Continue Reading

En ce moment