Trompés et assoiffés

Depuis des mois, l’approvisionnement d’eau potable à La Havane présente la situation la plus critique des dernières 50 années, avec plus de 100.000 personnes qui dépendent de voitures réservoir pour recevoir le service et les sources d’approvisionnement sur le point de colapsar. Avec l’augmentation des coûts de l’essence, et malgré le pétrole que fournit Hugo Chavez, il faut espérer que le service de voitures réservoirs – les « pipes », comme leur on connaît à Havane soyez réduit. En tout cas, il est sûr que lui faire arriver de l’eau à à ce qui est habaneros il s’avérera chaque fois plus cher et le système de « pipes » est une aberration économique. Y compris le journal officiel Granma a reconnu en arrière la situation mois, quand vendredi 21 janvier a publié que la capital cubaine a actuellement « la situation la plus critique que le dernier milieu siècle » quant à la disponibilité du liquide, et perd 70% de l’eau pompée aux consommateurs dans le trajet jusqu’à son destin. Granma ajoutait dans son information qu’il existe « une diminution remarquable » des volumes accumulés dans des sources d’approvisionnement souterraines et superficielles, étant donné la sécheresse des dernières deux années et le mauvais fonctionnement d’un aqueduc « détérioré par le pas du temps ». « Par la gravité de l’éventualité, on évalue la possibilité de couper le service à auxquels ils dépassent la consommation prévue », signalait Granma, avec une insistance à réduire la consommation dans le secteur étatique et « sensibiliser » à la population pour « renforcer les mesures d’économie ». Pour pallier la situation, le gouvernement prévoit de construire plusieurs conducteurs pour améliorer la livraison d’eau, installer des valves, perforer des puits, réhabiliter les réseaux en mauvais état, supprimer des vols dans des domaines de grands puits et conductrices. Donc nous ayons une situation de…

More:
Trompés et assoiffés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.