A crû le nez à Rajoy ?

Dans le débat d’investiture, Mariano Rajoy a assuré qu’il n’avait pas le but de monter les impôts. Dans les mêmes sessions du débat tenues les 19 et 20 décembre, Rajoy a promis de ne pas monter d’impôts devant le reproche du porte-parole le groupe socialiste, Alfredo Pérez Rubalcaba, d’annoncer « bon ce qui est » et de se taire pour l’instant « ce qui est moins bon », comme l’augmentation de la TVA. « Mon intention est de ne pas monter les impôts parce qu’avec les difficultés qu’ont les entreprises et les Espagnols mo’il ne paraît pas le plus raisonnable », a dit le chef du Parti Populaire (PP). En septembre de cette même année, le président du PP a insisté en Soutomaior (Pontevedra) qu’il écartait, en gagnant les élections, monter les impôts à ce qui est entreprenants, puisque pour les aider les réductions fiscales sont fondamentales, comme celle de l’Impôt de Sociétés dans cinq points. Trois mois avant, Rajoy a lancé deux avertissements aux maires de son parti : les frais courants et superflus seraient découpés tout ce qui se pourrait, bien qu’on ne touche pas les politiques sociales ni on monterait les impôts. « Veillé avec les montées d’impôts, il n’est pas moment ; c’est le moment d’aider ce qui est entreprenants, à simplifier l’administration et d’aider aux mairies qu’ils payent à ses fournisseurs », a affirmé en clé municipale le chef du PP dans l’ouverture de de la le 18 interpolicier, qu’elle a eu lieu en Sevilla.En avril, le chef de l’opposition s’est exprimé dans ces termes à propos de la montée de la TVA programmée par le Gouvernement à partir de juillet. « Si ceci était un médicament aurait tant de contre-indications et des bénéfices tellement faibles qu’il faut le retirer du marché », a commenté Rajoy pendant son intervention dans le débat sur les résultats de de ce qui est dernière…

Continue Reading:
A crû le nez à Rajoy ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.