Une réclame en vigueur

Pendant le mai français, Sartre réclame que l’intellectuel exerce à nouveau le rôle joué pendant le siècle XIX. Quelque chose qu’il reconnaissait avait été abandonné pendant plus de cinquante années dans son pays, mais qu’il considérait nécessaire de reprendre. Avec diverses emphases et avec résultats dissemblables, depuis l’intellectuel organique jusqu’à l’éducateur public, cette fonction de conscience critique de la société on a maintenu maintenant en vigueur dans la seconde moitié du siècle XX.Vivimos à une époque en beaucoup de sens pre-mayo français. ET nous assistons aussi à un abandon de la fonction intellectuelle, semblable à à celui dénoncé par Sartre. Être intellectuelle est une profession du siècle passé. Jusqu’fait peu les jeunes auteurs différaient dans l’élection de sa vocation – ils voulaient être des poètes, narrateurs ou cinéastes, mais étaient unis par un souci commun : des intellectuels se considéraient. Déjà non. D’une part, la spécialisation de tâches a séparé les domaines l’auteur et l’académicien des terrains du commentateur politique. D’autre part, la tendance vers la gauche de la majorité des intellectuels a porté mais à une constante progressive détérioration du prestige joui par des décennies. La fin de l’Union Soviétique et la détérioration de l’idéal communiste ont été en arrière l’aboutissement d’un processus entamé années. La notion de compromis politique est restée en interdiction, considérée comme exemple deshonestidad et escroquerie. Sa face occulte est sortie à briller avec force : un opportunisme qui criait les injustices capitalistes entretemps faisait taire les desmanes socialistes. Ceci a affecté non seulement les intellectuels de gauche, mais aussi aux critiques sociaux depuis une position centre et centre-droite. Ces derniers, méprisés de manière plus ou moins évidente par les partisans…

View the original here:
Une réclame en vigueur

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.