La maturité arrive à Miami

Qu’un groupe de d’exilés cubains protesteraient par le concert Pablo Milanés il n’est pas des nouvelles, parce qu’ils portent déjà assez de temps en cela. Que celui-là est le titulaire qui choisirait El Nuevo Herald, au moins pour son édition numérique, il n’a pas non plus beaucoup de valeur noticioso : plus de la même chose. Ce qu’il faut souligner est que le concert a eu lieu sans contretemps, qui est allé un nombreux public désireux d’entendre à Milanés et que ce qui est cantautor cubain a été écouté par un auditoire enthousiaste. Il faut reconnaître aussi que les manifestants ont été comportés de manière adéquate et que, évidemment, ils avaient le tout son droit de protester. Le plus sain est qu’ils paraissent s’avoir terminé les jours où toute protestation disposait la participation d’une policier complice, qu’elle n’offrait pas la protection adéquate à auxquels il voulait simplement aller à un concert, comme il s’est produit il y a des années, quand Gonzalo Rubalcaba s’est présenté dans le Guzman Center, en des temps du délinquant convicto César Haine d’administrateur de cette ville. ET ceci par citarsolo un exemple. À Rubalcaba – qui par certain vit maintenant ici avons pu le voir et écouter moins de cent personnes. Bien qu’on ait déjà informé qu’il n’a pas été un&nbsp ; abondance totale, plusieurs mille ont joui du concert Pablo. Il paraît que finalement Miami arrive à la maturité.

More:
La maturité arrive à Miami

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.