skip to Main Content

Chavez, Cuba et le terrorisme

Hugo Chavez n’a pas beaucoup tardé pour présenter la facture de ses services rendus pour la libération des otages en Colombie.

«Je demande aux gouvernements du continent (latino-américain) et à l’Europe qu’ils retirent les Farc et l’ELN de la liste des groupes terroristes du monde, parce que cette liste n’a qu’une raison d’être, la pression des États-Unis», a déclaré M. Chavez devant le parlement.

Présentant son rapport pour 2007, Hugo Chavez a assuré que les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc – marxistes) et l’Armée de libération nationale (ELN – guévariste) «ne sont pas des organisations terroristes, mais de véritables armées qui occupent un espace en Colombie».

En savoir plus

La banque du Sud, ou la banque de Chavez ?

Hugo ChavezNée de la volonté du président vénézuélien Hugo Chavez, la banque du Sud a dès le départ fixé des objectifs très politiques à son activité qui « permettra à l’Amérique latine de se libérer des chaînes de la dépendance financière », selon le discours du président équatorien. Mais c’est bien sur Hugo Chavez qui s’est montré le plus vindicatif en déclarant que
« Le FMI est une malédiction avec ses politiques de choc qui ont apporté la faim, la misère et la violence à nos peuples ».

La Banque, qui sera dotée au départ d’un capital de 7 milliards de dollars, rassemble pour le moment le Venezuela, le Brésil, la Bolivie, l’Equateur, l’Argentine, l’Uruguay et le Paraguay. Elle aura vocation à financer des projets de développement dans la région. La Banque du Sud aura son siège à Caracas et les sept pays fondateurs espèrent obtenir l’adhésion des cinq autres pays sud-américains: le Chili, la Colombie, le Pérou, le Guyana et le Surinam. Statutairement, la Banque du Sud devra limiter ses activités à la seule Amérique du Sud.

En savoir plus

Bonjour, je suis Nicolas Sarkozy

Le président Nicolas Sarkozy s’est adressé directement au chef de la guérilla colombienne Manuel Marulanda, pour réclamer la libération d’Ingrid Betancourt. Le président français a enregistré deux messages à l’Elysée : l’un, radiodiffusé, est adressé aux otages en Colombie, en particulier à Ingrid Betancourt la Franco-colombienne détenue depuis 2002. L’autre, télévisé, est adressé au chef des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), Manuel Marulanda.

En savoir plus

Venezuela : Non, et après ?

La défaite de Chavez au référendum du 2 décembre est certes une bonne chose car elle porte un coup d’arrêt à la dérive autocratique de l’actuel gouvernement. Mais elle ne règle pas les problèmes à venir d’une société qui reste très polarisée. Ce revers pour Hugo Chavez est sans doute un tournant parce que c’est la première élection perdue depuis son arrivée au pouvoir en 1998. Le gouvernement et l’opposition vont devoir tenir compte de l’avis des électeurs (très partagé, car le Non l’a emporté de justesse) et tenir un discours d’apaisement et de recherche de dialogue.

En savoir plus
Back To Top