Chavez veut réhabiliter les FARC

On savait déjà que Chávez avait des affinités idéologique avec les FARC. Mais, désormais, il ne se contente plus de les afficher : il vient d’exiger du gouvernement colombien – et de nombreux autres gouvernements du monde – qu’ils reconnaissent le combat de la guérilla et cessent de le considérer comme du terrorisme.

Chavez, Cuba et le terrorisme

Hugo Chavez n’a pas beaucoup tardé pour présenter la facture de ses services rendus pour la libération des otages en Colombie. «Je demande aux gouvernements du continent (latino-américain) et à l’Europe qu’ils retirent les Farc et l’ELN de la liste des groupes terroristes du monde, parce que cette liste n’a qu’une raison d’être, la pression […]

La banque du Sud, ou la banque de Chavez ?

Née de la volonté du président vénézuélien Hugo Chavez, la banque du Sud a dès le départ fixé des objectifs très politiques à son activité qui « permettra à l’Amérique latine de se libérer des chaînes de la dépendance financière », selon le discours du président équatorien. Mais c’est bien sur Hugo Chavez qui s’est montré le […]

Bonjour, je suis Nicolas Sarkozy

Le président Nicolas Sarkozy s’est adressé directement au chef de la guérilla colombienne Manuel Marulanda, pour réclamer la libération d’Ingrid Betancourt. Le président français a enregistré deux messages à l’Elysée : l’un, radiodiffusé, est adressé aux otages en Colombie, en particulier à Ingrid Betancourt la Franco-colombienne détenue depuis 2002. L’autre, télévisé, est adressé au chef […]

Venezuela : c’est non

Chavez a t-il été pris à son propre piège ? A force de vouloir faire plébisciter toutes les étapes de sa marche vers la dictature et le pouvoir d’un seul homme, le voilà obligé de reconnaitre sa première défaite.

Chavez candidat en 2013 ?

C’est finalement le seul véritable enjeu de ce référendum, qui institue sans le dire une dictature marxiste au Vénézuela. Hugo Chavez n’est pas le général de Gaulle, et a aucun moment il n’a dit qu’il démissionnerait si le « non » l’emportait au référendum qu’il a lui même organisé.

Chavez pris à son propre piège ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le référendum qui doit être organisé au Venezuela le 2 décembre n’est pas gagné d’avance. Cette nouvelle étape visant à faire d’Hugo Chavez un président plénipotentiaire et sans limite de temps, pourrait bien provoquer un rejet.