La victoire d’Hugo Chavez renforce Cuba

Les liens étroits entre les gouvernements du Venezuela et de Cuba ont permis un développement important du commerce entre les deux pays qui devrait atteindre cette année les 3.500 millions de dollars, en hausse de 40% par rapport à 2005.
Cuba est ainsi devenu le troisième partenaire commercial du Venezuela, après les Etats-Unis et la Colombie.

Le plus gros des échanges se concentre sur le secteur pétrolier, représenté par les 90.000 barils quotidiens de bruts Vénézuélien que reçoit Cuba, qui ont allégé dans une large mesure les problèmes énergétiques et d’approvisionnement de combustible de Cuba.
Bien que possédant des exploitations pétrolières, Cuba ne produit pas suffisamment pour approvisionner son marché de 11.2 millions d’habitants. Le pétrole en provenance de Caracas est payé par Cuba par l’envoi de médecins au Venezuela et grâce à des conditions financières de prêt très avantageuses (Prêt à 15 ans à 2 % d’intérêt).

Avec les accords signés en décembre 2004 avec le Venezuela, les services de santé cubains, ont entamé la mission «Barrio Adentro » (assistance médicale dans les quartiers défavorisés) et « Operación Milagro ». En 2006 on estimait à 23 601 médecins cubains présents au Venezuela.
Le plus spectaculaire est sans doute l’opération « Milagro » (miracle en espagnol) qui permet à des patients sans ressources de se faire opérer des yeux dans les hôpitaux Cubains. Pratiquées d’abord uniquement à Cuba, les opérations peuvent se dérouler depuis 2006 dans 13 centres ophtalmologiques au Venezuela, ainsi qu’en Équateur, au Guatemala, en Haïti, au Honduras et en Bolivie. Selon un rapport des autorités cubaines, près d’un demi million de Latino-américains et Caribbéens (dont 290 000 Vénézueliens) ont bénéficié de ce programme. Au delà du discours humanitaire du gouvernement cubain, ces actions ont permis à l’industrie pharmaceutique cubaine de s’ouvrir d’importants marchés vers l’étranger. Quant à la gratuité pour le patient, elle fait l’objet d’accords commerciaux avec le Venezuela : chaque opération étant facturée 2000$ en moyenne (source : La lettre de la Havane janvier 2006).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.